mardi 5 mars 2019

El Hadj M'hamed El Anka - El Maknassia


 
Encore une cassette rare, cette fois de Cheikh El Hadj M'hamed Elanka. Elanka signifie en arabe "Le Phénix", pour sa dimension artistique : il planait comme un Phénix. El Hadj était également surnommé "Le Cardinal" (Elcardinal) surnom qui lui a été attribué en raison de sa belle gandoura noire qui ressemble au costume ecclésiastique.

Il est le maître incontesté et fondateur du genre chaâbi algérien (plus précisément algérois). Dans cette k7 il interprète la fameuse Qassida (poème) "El Meknassia", appelée au Maroc qasidat "DAR" (la maison) ou "Dar Sidi Qadour". Elle est l'oeuvre de Sidi Abdelkader (Kaddour) El Alami, un poète marocain du 18e siècle. En Algérie elle est connue sous le nom "El Meknassia" en référence à Meknès la ville natale du poète.

A travers son poème il raconte qu'il a perdu sa maison, les notables de la ville l'avaient convaincu de faire don de sa maison pour permettre l'élargissement de la mosquée mitoyenne. Lorsqu'il la leur donna, ils renoncèrent à l'annexer à la mosquée mais la gardèrent tout de même. Al Alami fut alors pris des plus grands regrets et composa sa fameuse qsida dans laquelle il décrit son nouvel état d'errance. Il récupéra sa maison plus tard grâce à un de ces adeptes. Il est enterré dans sa maison rendue. Le tombeau de Sidi Kadour El-Alami, dans un quartier paisible de Meknès, jouit d'une grande vénération...

4 commentaires: