mardi 4 décembre 2018

Cheb Mami - Fatma Fatma [Cadic 4734, 1988]



Voici un album de Cheb Mami, Mohamed Khelifati de son vrai nom, originaire de Saida, une ville de l'ouest algérien.
En 1982, le public algérien découvre le petit prodige à la télé dans l'émission Alhane wa chabab - c'était bien avant la Star Academy, à une époque où l'on révélait des vraies voix. Il a chanté El marsam, un classique de la musique Raï alors interdite par le pouvoir en place. En cette même année 1982, le producteur Boualem de Disco Maghreb découvre cette "poule aux œufs d'or" : ils enregistrent ensemble dix k7, de 100 000 à 500 000 copies.
En 1986, Cheb Mami suit la vague des chebs pionniers (Khaled, Fadela & Sahraoui, Hamid...) qui débarquent en france et essayent de tracer leur chemin. En 1988 sort l'album "Fatma Fatma" chez Cadic. Perso je le mets au niveau de "Kutché" de Khaled - pas aussi bon que Kutché mais un album révélateur quand même.
Il faut préciser une chose : les tracklists des k7 algériennes sont toujours dans le désordre, je ne sais pas pourquoi, mais ça m'a toujours agacé. Pour quelqu'un qui ne comprend pas l’algérien il sera perdu.
En tout cas c'est un super album, une voix énorme, une compo magnifique dans la tradition Raï, un son fresh et l'heure est à la fête ! J’espère que ça va raviver les mémoires de ceux qui l'ont déja écouté - et je le conseille toujours pour ceux qui ne le connaissent pas.

Lebnet Hajou :

 Et une magnifique vidéo de El marsam du jeune Mami :


6 commentaires: